Samedi 21 mai - Vers les 100

"Il y a Vitiloire cet après-midi." Ça a été l'une des premières remarques entendues au départ. Cela dit bien que le choix d'un départ à 8 h, pour ces 85 kilomètres, a été jugé judicieux par certains éléments du peloton.

On se retrouvait pour participer à notre progression inexorable vers les 100 kilomètres (ce sera le samedi 11 juin). L'objectif fixé, aujourd'hui, c'est 85 kilomètres.

Nous sommes 11 à emprunter une partie des parcours du challenge du Centre : Agnès, Brigitte, Marie-Christine, Maryse, Benoît, Denis, James, Jean-François dont cette semaine marque le grand retour, Michel, Thierry et François.

Nous sommes guidés par bon nombre de flèches jaunes super bien posées le samedi précédent. Elles indiquent encore la route à suivre. Nous nous en écartons parfois, mais nous retrouvons nos classiques : le passage devant la Maison du Passeur à Fontenay, Bléré où l'on fait le tour de la chapelle de Seigne (impossible de la photographier à cette heure, sa façade est en contre-jour), Luzillé, Saint-Quentin-sur-Indrois, Chédigny puis la vallée de l'Indre par Reignac, Courçay, Cormery.

Une personne mal intentionnée a glissé sur le parcours, après Cormery, trois bosses successives à Veneuil (Cormery), la Cathelinière (Esvres) et Fontiville. On a été tenté de l'étrangler, mais on n'a pas pu l'identifier. Donc on a bravement surmonté ces difficultés. Mieux : les trois obstacles ont été franchis avec classe.

À Chédigny, bien sûr, on s'est arrêté, un peu plus longtemps que d'habitude. Entre grand soleil et ombrages, au milieu des façades fleuries, il n'était pas trop tard pour profiter des roses et de leurs parfums.



De haut en bas et de gauche à droite : À Chédigny, fleurs parmi les fleurs - Fringant peloton dans les rues de Saint-Avertin, à 8 h - Curieux équipage pédalant, vers Fontiville, avec drapeau allemand - Si on n'avait pas son GPS, on ne saurait pas quoi lire !









65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout