Mardi 2 avril - Vilaine côte, méchante averse

Sept cyclotouristes pleins d'espoir au départ des Aubuis. On échappera peut-être à la pluie…

Départ ensemble, scission à Artannes. Le programme du groupe Rando, que Joseph doit initialement accompagner, passe par Azay-le-Rideau. Une règle constatée par de fins observateurs est que lorsque Joseph a conçu un parcours qui promet une vilaine côte au groupe Rando, il roule de préférence avec l'autre groupe...

La règle se vérifie. Il existe à Azay-le-Rideau une rue Tournois qui conduit à la route de Vallères. C'est une petite rue qui se glisse sous la route de Chinon et attaque le coteau face à la pente. C'est un mauvais moment à passer, une des côtes les plus désagréables qu'on connaisse dans les environs.

Joseph est privé de ce plat épicé : à Artannes, il a échangé sa place pour accompagner Maryse et James, les "Baladeurs" du jour. Leur parcours évite Azay-le-Rideau...

Le groupe Balade, au demeurant, réalise une belle sortie, rallongée. Elle comptera 54 kilomètres. Il reste quatre Saint-Avertinois (Catherine R., Jacki, Jean-François et François) pour aller se perdre dans la rue Tournois puis sous une violente averse, pluie et grêle mêlées, du côté du château du Gerfaut. Au même moment, sous la même averse, la propriétaire d'un gîte ouvre sa porte à Maryse, James et Joseph!

Ils sont loin, les rayons de soleil qu'on avait cru apercevoir en passant au pied du château de Candé, et le ciel relativement dégagé qui enveloppait la vallée de l'Indre. Quelques-uns d'entre nous s'attendaient même à un après-midi sans pluie.

Nous rentrons mouillés, par des routes détrempées et boueuses, sur des vélos dont on dira qu'ils n'ont plus figure humaine… Contents peut-être de vérifier que ce temps à ne pas mettre un cyclo dehors a été conforme aux prévisions de Météo France.


Au pied du château de Candé.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout