Mardi 16 juillet - Elles sont où?

Une soixantaine de kilomètres au menu, et sept Saint-Avertinois au rendez-vous : Christian, Denis, Jacki, Jean-Marie, Michel R., Régis et François. Pas mal, alors que l'on recense un certain nombre de vacanciers, et aussi quelques bobos ici et là, qui retiennent quelques-un(e)s d'entre nous à la maison.

À l'énumération des présents, on se dit que Patrick Juvet avait tout dit, il y a près d'un demi-siècle (il ne faudrait pas que ces anciennes références dissuadent de jeunes cyclos de nous rejoindre…). Il chantait : "Où sont les femmes?". Celles de SAS Cyclotourisme ne sont pas là ce matin. On les sait pourtant nombreuses : elles représentent près de la moitié de l'effectif de la section.

Le chœur des hommes se console comme il peut, rêvant aux bronzages magnifiques que laissent entrevoir ces absences juillettistes.

Pour les présents, ce sera une jolie balade à allure raisonnable par Véretz, la Bourdaisière à Montlouis, la forêt d'Amboise et, après une rapide traversée de La Croix et de Bléré, un retour le long du Cher. De ce chemin au long de la rivière, on ne se lasse pas.

On s'y félicite une nouvelle fois que la rue de Véretz donnant accès au pont sur le Cher, naguère en sens interdit, soit maintenant accessible aux cyclistes. Prudence toutefois dans le dernier virage, dépourvu de visibilité. Il convient d'y tenir sa droite!

Allure tranquille, disait-on... Cela ne concernait pas deux bosses, à la sortie d'Amboise et de Véretz, où se sont exprimés des talents de grimpeur, comme si la section Cyclotourisme attribuait en haut des maillots à pois. On vous laisse deviner l'ordre des arrivées...

Il n'y a pas eu de distribution de maillot à pois… Pour les autres maillots, un petit peu de patience encore!

Pas facile, la vie des cyclos qui traversent en trombe la forêt d'Amboise!


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout