Mardi 14 juin - Sport sur ordonnance

Le projet du jour est plein nord, direction les alentours de Monnaie, là où l’on finit par trouver du vent favorable.

Devant, ils sont huit à traverser les premiers le vignoble vouvrillon puis le plateau : Brigitte, Catherine avec Patrick aujourd’hui, Alain, Bruno, Didier, Denis et Jacki. À leur actif, 67 kilomètres et une rencontre au retour avec Joseph, venu à leur rencontre.

Le groupe des serre-file réunit Nelly, Odile, Benoît, Jean-François, Jean-Luc et François.

Cette fois, c’est le retour de Benoît, en « congé de vélo » depuis La Péruse, que nous saluons. Il pourrait regretter les kilomètres qu’il n’a pu parcourir avec nous. Il montre d'abord de l’intérêt pour le récit de notre halte à Azay-sur-Cher le samedi précédent, au retour de Montrichard. D'abord pour des raisons de convivialité.

En tout cas, le voici rétabli. Cela lui fournit une occasion d’échanger avec Odile des considérations médicales, sur le thème du « sport sur ordonnance ».

On a pris le temps qu’il fallait, dans ce deuxième groupe, pour traiter ces questions graves. Si bien qu’au retour sur la rive gauche de la Loire, après le pont Charles-de Gaulle, on n'avait plus beaucoup d'avance... On a préféré rentrer au plus court par La Ville-aux-Dames, en « zappant » Montlouis et Véretz.

Cela a fourni l’occasion de retrouver Jean-Pierre, ami tourangeau dont certains d’entre nous avaient fait la connaissance il y a deux ans au séjour d’Aubigny, qui se confrontait ce matin aux rudes pourcentages de la Loire à vélo.


Chapelle et gué de la Vallée de Cousse : on s'y arrête tous !

0 vue0 commentaire