Jeudi 4 juillet - Désescalade

Dernière mise à jour : 17 juil. 2019

Ça se complique et c'est tant mieux : nous accueillons Michel (un deuxième Michel, il va falloir nous organiser!). Il a roulé avec nous deux jours plus tôt. Il nous retrouve ce matin. Il a testé mardi la côte de la Rochère - le mur de la Rochère - dans la roue de Joseph. Pour autant, il n'est pas dégoûté du vélo ! Même chose pour Nelly, Denis, Jean-Marie et Régis, qui participaient mardi aussi à cette mémorable expédition en altitude. Tous présents, fidèles au rendez-vous matinal.

Personne, c'est vrai, ne demande à monter une fois encore à la Rochère. On aurait pu, le parcours nous envoie tout près de là...

Nous prenons sur des routes tranquilles, par une température idéale, la direction d'Azay-sur-Cher puis de Saint-Martin-le-Beau. Traversée de la forêt d'Amboise sous les ombrages, franchissement de la Loire à Amboise, direction Nazelles.

Changement de décor : on monte pour quitter la vallée de Vaugadeland et rejoindre la vallée de Raye à Chançay. Mais ça n'a rien d'infernal.

Nous quittons Vernou sans rien escalader, si l'on excepte la montée sur le pont Charles-de-Gaulle. Un peu de Loire à vélo ensuite, retour par Saint-Pierre-des-Corps, le parc des expositions en pleins préparatifs d'American Festival, puis les bords du Cher avec la traversée de l'île Balzac. Un peu plus de 60 kilomètres au compteur, "même pas mal"!


À l'approche d'Amboise. Les kilomètres avec les cyclos de Baienfurt portent leurs fruits!


Le deuxième groupe. Cinquante mètres, pas plus, séparent ces deux images...

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout