Jeudi 21 avril - 18 %


Les chaussettes multicolores à coccinelle continuent de nourrir les conversations. Marie-Christine a rangé les siennes, Michel les a ressorties. Normal, ces couleurs de fête, c'est son anniversaire.

Goût de la contradiction, Joseph arbore des chaussettes noires.

Avec eux, aujourd'hui, Agnès, Catherine C., Marie-Françoise, Maryse, Denis dont c'est le retour, Jean-Luc, Rudy, Thierry et François.

On se sépare en deux groupes avant de franchir le pont Charles-de Gaulle. Devant, ils sont cinq, cinq hommes auxquels prend l'envie de monter la côte de la Rochère, avant Noizay, sympathique ascension qui tutoie les 18 %, selon certains compteurs. Pour y aller, c'est simple : à gauche, juste après le domaine des Madères, ancienne propriété du peintre Olivier Debré.

On se retrouvera à Amboise pour rentrer tous ensemble en empruntant la Loire à vélo à allure paisible.

Une bonne journée, en dépit de sa conclusion préoccupante : dans le groupe, les femmes sont quelques-unes désormais à rêver de monter à leur tour la côte de la Rochère.

Et ce que femme veut...

À Montlouis.



46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout